Woods à l’arrêt

Trahi par son physique, atteint moralement, Tiger Woods a décidé de faire une pause qu’il poursuivra jusqu’à ce qu’il retrouve son niveau de jeu.

Woods_w484

Ce n’est certainement pas de gaieté de cœur que Tiger Woods a annoncé mercredi, sur son site internet, qu’il quittait momentanément le circuit. A la rue à Phoenix, où il était dernier après deux tours, contraint à l’abandon à Torrey Pines la semaine dernière, la légende du golf, 14 Majeurs à son actif, a décidé de ne plus disputer de tournois tant qu’il ne se sentira pas capable de les gagner. « J’ai besoin de beaucoup travailler sur mon jeu et de passer du temps avec les personnes qui sont importantes pour moi« , fait ainsi savoir l’ancien n°1 mondial, opéré du dos en mars de l’année dernière.

Un dos qui le fait donc toujours souffrir et qui l’empêche d’être performant. Combien de temps l’Américain, encore jeune (39 ans), va-t-il mettre sa carrière entre parenthèse ? Peut-être pas longtemps, mais il n’a pas indiqué de durée. « Je joue des tournois pour être au meilleur niveau et, quand je penserai être prêt, je serai de retour. » Pour y parvenir, Woods, atteint moralement par ses péripéties, devra se refaire une santé physique pour commencer. Le reste pourrait suivre quand on connait son génie, ses actuelles difficultés dans les coups d’approche, aussi surprenantes soient-elles, sont certainement la conséquence d’un manque de confiance en lui.

A moyen terme, l’objectif de la star du golf est d’être compétitif lors du Masters d’Augusta début avril. « J’aimerais disputer le Honda Classic (26 février-1er mars, ndlr), un tournoi dans la ville où j’habite qui est important pour moi, confie le Californien, mais je ne serai pas là, à moins que mon jeu soit de nouveau opérationnel. Ce n’est juste pour personne. Je m’attends, cependant, à jouer de nouveau très prochainement. » Ce qui serait une bonne nouvelle pour lui mais aussi pour un sport qu’il porte toujours, malgré ses déboires, sur ses épaules.

Un article de Regis Aumont.

Publicités

Le trou le plus dingue de la planète golf

Loin, très loin de l’image un peu coincée que le golf véhicule encore, de moins en moins espérons-le, le Waste Management Phoenix Open qui démarre demain est l’occasion du plus grand rassemblement de fans aux Etats-Unis.

7392504-11385388

Installé sur le TPC Scottsdale depuis 1987, le Phoenix Open est le tournoi qui réunit le plus de spectateurs sur le circuit américain. Malgré une rude concurrence, il se déroule le week-end du Super Bowl, l’évènement sportif n°1 aux USA, l’événement attire chaque année une moyenne de 500.000 spectateurs. L’an passé, rien que pour la journée du samedi, ils étaient près de 190.000 à déambuler le longs des fairways du Tournament Players Club.

En 2002, année où le championnat de football américain tombait à une autre date, 119.600 fans s’étaient précipités le dimanche pour assister à la victoire de Chris DiMarco. Le tout dans une ambiance qui ressemble plus à celle de la Foire du Trône qu’a celle du regretté Trophée Lancôme.

 

C’est notamment le cas sur le trou n°16. Un petit Par 3 ceinturé de gradins où peuvent prendre place quelques 25.000 fans déchaînés. Et gare aux joueurs qui ratent leur coup. Sous les huées du public ils n’ont alors plus qu’une envie. Celle de terminer le trou le plus vite possible pour retrouver un peu de calme sur le départ du 17.

En revanche celui qui « plante le mât » ou, mieux encore, celui qui réussit un « hole in one » comme l’Australien Jarrod Lyle en 2011 ou bien encore Tiger Woods en 1997, est assuré d’être ovationné comme une star de rock à sa sortie de scène.

Cela faisait bien longtemps que Tiger Woods n’était pas venu à Phoenix. Il est vrai qu’un excité avait tenté de lui balancer des oranges et, pire encore, un désaxé avait même été arrêté alors qu’il tentait de s’approcher de lui avec une arme dans la poche. Oublié ces incidents, demain le Tigre fera sa rentrée 2015 sur les fairways du TPC Scottsdale. You da man ! Get in the hole…..

Un article de My Golfweb.

AnnuaireduGolf-logoPour égaler Woods, entraînez-vous dans l’un des clubs de l’Annuaire du Golf…